La Hardrock 100 est l'une des compétitions les plus emblématiques de la saison d’ultra-trail.

Elle a lieu chaque année en juillet et consiste en une boucle de 161 km (100 miles) qui commence et se termine à Silverton, dans le Colorado. Cet ultra-trail n'est pas défini comme une compétition par les organisateurs, mais comme un ‘run’.

"La philosophie de la Hardrock est que le dernier coureur est aussi important que le premier. Pour les coureurs, il s'agit vraiment de se confronter à mère nature" a déclaré Dale Garland, le directeur de la Hardrock 100.

Seules 140 personnes environ ont la chance de prendre le départ chaque année, le processus de sélection est en effet très difficile. Pour ces femmes et ces hommes courageux, "embrasser le rocher" est le but ultime : la ligne d'arrivée consiste en un gros rocher peint du logo de la course, que les coureurs embrassent traditionnellement lorsqu'ils arrivent au bout du parcours.

L’histoire de la Hardrock 100

La première édition de la Hardrock 100 a eu lieu en 1993 et n'a compté que 18 finishers. Depuis, la réputation de la course n'a cessé de croître.

La ville qui accueille l'événement, Silvertone, est située dans une partie reculée de l'ouest des montagnes San Juan, dans le Colorado. Elle est connue pour avoir été une ville clé dans la ruée vers l'or et on y trouve encore de nombreuses mines. La Hardrock 100 est également une commémoration de ces mineurs qui ont travaillé très dur et qui ont tracé les chemins que les coureurs empruntent pendant la course.

Un esprit communautaire unique

Tous les trailers qui ont participé à la Hardrock peuvent en témoigner : cet ultra-marathon a quelque chose de très spécial :

La difficulté du parcours, les athlètes hors normes qui y participent et l'atmosphère qui règne autour de l’événement sont uniques. La Hardrock 100 rassemble les Hommes et leur offre une chose qu'ils auront à jamais en commun. 

"Les inconnus que vous rencontrez en chemin deviennent votre famille", déclare Timothy Olson, un Américain ayant participé plusieurs fois à la Hardrock, après avoir couru la Hardrock 100 en 2016.

“Sauvage et difficile”

Tel est le slogan de la Hardrock.

La difficulté du parcours vient certainement en tête.

C’est avant tout la difficulté du parcours qui rend la Hardrock 100 unique.

Quelques statistiques rappellent à quel point il est difficile d'embrasser le rocher à Silverton :

20000 mètres. C'est le dénivelé total. 10000 m de montée et 10000 m de descente. "Le dénivelé total parcouru par les coureurs équivaut à courir du niveau de la mer au sommet du Mont Everest, allez-retour" a déclaré Dale Garland, directeur de la Hardrock 100.

3000 mètres. L'élévation moyenne du parcours est de plus de 3000 mètres. À cette altitude, l'oxygène se fait beaucoup plus rare. C'est une composante majeure de la course. Cela peut provoquer des maux de tête ou des œdèmes pulmonaires dans les cas plus extrêmes.

15°C. Les températures nocturnes descendent parfois en dessous de -15°C dans les montagnes de San Juan. Dans certaines vallées, les températures peuvent également être très élevées. Il faut anticiper cela en emportant avec soi l'équipement nécessaire. De petites erreurs peuvent rapidement vous mettre dans des situations difficiles ou vous contraindre à l’abandon.

Un parcours très particulier

Le parcours de la Hardrock 100 est particulièrement sauvage et extrême. Les montagnes de San Juan ramènent les traileurs à leur instinct animal.

"Vous avez l'impression d'être une toute petite partie de ce grand environnement", a déclaré Scott Jurek, le vainqueur de la Hardrock 2017.

Si vous envisagez de prendre un jour le départ, vous voulez absolument connaître en détail le parcours de la Hardrock 100 et ses spécificités.

Les athlètes qui ont marqué l'histoire du Hardrock 100

Record Hardrock 100

Le record masculin de la Hardrock 100 est détenu par l'emblématique ultra-traileur français François D'Haene. En 2021, il a bouclé le parcours en 21 heures et 45 minutes et a ainsi pulvérisé le précédent record qui était détenu par Kilian Jornet. 

L'Américaine Diana Finkel détient le record féminin avec un temps de 27 heures et 18 minutes qu'elle a établi en 2009.

L'une des caractéristiques uniques de la Hardrock est que les coureurs alternent d'année en année entre un parcours dans le sens des aiguilles d'une montre et un parcours dans le sens inverse. Il est donc plus difficile de comparer les performances et les records des coureurs d'une année sur l'autre.

Pour toujours les premiers gagnants

Les deux athlètes américains David Horton et Nancy Hamilton ont un point commun : ils resteront à jamais les premiers vainqueurs de la Hardrock 100. Tous deux ont remporté la première édition en 1992, et David Horton a également pu s'imposer en 1993.

Ceux qui l'ont gagné plusieurs fois

Remporter plusieurs fois la Hardrock 100 est un un tour de force que seuls quelques athlètes ont réalisé.

Sept femmes l'ont fait : Margaret Smith (USA), avec 2 victoires (1993, 1994), Betsy Kalmeyer (USA) avec 5 victoires (1996, 1999, 2001, 2004, 2006), Sue Johnston (USA) avec 2 victoires (2000, 2005), Diana Finkel (USA) avec 4 victoires (2008, 2009, 2010, 2011), Darcy Piceu Africa (USA) avec 3 victoires (2012, 2013, 2014), Anna Frost (NZL) avec 2 victoires (2015, 2016) et Sabrina Stanley (USA) avec 2 victoires (2018, 2021).

Chez les hommes, seuls deux hommes ont pu l’emporter plusieurs fois : Karl Meltzer (USA) qui a gagné 5 fois (2001, 2003, 2005, 2006, 2007, 2009) et Kilian Jornet (ES) qui compte 4 victoires (2014, 2015, 2016, 2017).

Kilian Jornet Hardrock
@ Salomon - Kilian Jornet kisses the rock

Comment participer à la Hardrock 100

Sur environ deux mille candidatures chaque année, seuls 140 athlètes ont la chance de participer au Hardrock 100.

Les organisateurs ont également décidé récemment d'appliquer une règle d'équité entre les sexes au processus de sélection : le pourcentage de femmes au départ sera égal ou supérieur au pourcentage de femmes candidates.

Comment postuler à la Hardrock 100

Il ne suffit pas de vous rendre sur un site web et de poster votre candidature. Il faut en effet passer par un processus de qualification et de candidature exigeant pour avoir une chance d'être sélectionné.

Il faut non seulement prouver sa capacité à courir un ultra-trail dans des conditions difficiles en terminant au moins une course de 100 miles au cours de l'année précédente, mais aussi montrer que l’on contribue au développement du sport en investissant du temps dans l'organisation d’ultra-trails.

Comment fonctionne le tirage au sort de la Hardrock 100

Une fois votre candidature envoyée, vous êtes en fait loin d'être sélectionné : seuls 6 à 8 % des candidats seront retenus.

Les organisateurs de la Hardrock 100 ont un processus très spécifique de sélection des traileurs, avec différents tirages au sort.

Si vous envisagez de postuler, assurez-vous de bien comprendre le processus de candidature ainsi que les principes des tirages au sort de la Hardrock 100.

Une expérience qui change la vie

Bien que la course soit sauvage et extrêmement exigeante, il y a une chose sur laquelle tous ceux qui y ont participé sont d'accord : elle en vaut la peine. Chaque traileur qui a franchi la ligne d'arrivée de la Hardrock sera certainement d'accord pour dire qu'il y a une vie avant la Hardrock et une vie après !