Rémy Jégard est de ceux qui courent « depuis toujours ». Il a, lors de sa carrière sportive, foulé les plus grands trails de France et du monde. Et pourtant, c’est d’abord sur un vélo qu’il s’est exprimé. Lors de son adolescence Rémy faisait des courses cyclistes au sein des catégories jeunes, qu'il complétait avec les saisons de cross l’hiver.

Un pionnier du trail

Féru de sport et en quête d’aventure,  son premier job le parachute sur l'île de la Réunion. A 18 ans, il commence la profession de journaliste sportif et couvre dès 1989 la première ‘Marche des Cimes’. Invité par l’organisateur de la course à y participer afin de mieux pouvoir en parler, Rémy sera au départ de la seconde édition en tant que coureur. Celà marquera le début de son parcours de traileur. Cette épopée de 104 km pour 6000D+ reliant les plus hauts sommets de l'île de la Réunion s’allongera au fil des années. Elle se renommera ‘Le Grand Raid’ à partir de 1993. La course se déclinera progressivement sur plusieurs formats pour devenir l’un des ultra-trails les plus reconnus.

« À l’époque, le grand raid ne rassemblait qu’un petit groupe de locaux. Très peu finissaient la course, mais ce n’était pas un échec en soi de s’arrêter au bout de 30, 50 ou 100 km. » se rappelle Rémy, qui ne saurait dire précisément combien de fois il a pris le départ du Grand Raid de la Réunion.

En 1994, il rentre en France métropolitaine et voit la pratique du trail se développer progressivement dans l’hexagone. « ​​Le mot trail n'est apparu qu’en 1995 avec la première édition du Trail des Templiers. Pendant plusieurs années, le Trail des Templiers faisait office de championnat de France officieux de trail ».

Journaliste passionné, Rémy décide de ne jamais quitter le monde du trail. 

La passion des beaux événements sportifs

Le sportif enchaîne à cette époque les courses sur route et les trails aux quatre coins de la France (le trail des citadelles, le trail des templiers et le Gruissan Phoebus Trail pour ne citer qu’eux).

En 2000, pris de la fièvre entrepreneuriale, Rémy s’installe à Toulouse et s’associe avec un ami, dirigeant d’un magasin d’articles de course à pied local, pour créer RunningMag : un média running ayant pour vocation de donner de la visibilité aux compétitions du sud-ouest de la France. Le média devient vite une référence dans la région. Des partenariats avec des organisateurs d’événements sportifs locaux (Desperado trail, Biscoteaux trail, Trail Margeride) et d’autres acteurs du trail (i-run, chrono-start…) participent à son succès.

Un des rares français à la Barkley 

Curieux et attiré par l’ultra-trail, son parcours de coureur l’emmène jusque dans le Tennessee au départ du mythique ‘Barkley Marathon’, qu’il fera à 5 reprises depuis 2015. Une course que certains considèrent comme étant la course la plus dure du monde et dont les places sont restreintes. Seuls 40 coureurs sont amenés à participer chaque année et ils sont soigneusement choisis par l’organisateur lui-même, Lazarus Lake, dont Rémy est proche. Il s’est pris de passion pour ce défi, pour cette cérémonie : « La Barkley est vraiment unique. C’est plus qu’une course ».

 

Partager son vécu et celui des autres

Ses rencontres, ses expériences, ses souvenirs, Rémy souhaite les partager au plus grand nombre. Il écrit pour cela « Histoire(s) du trail », son livre sorti en 2021. 

Dans cet ouvrage, le journaliste passionné retrace l’histoire de la naissance d’un sport jusqu’à sa popularisation récente, au travers des regards de ceux qui en ont été les pionniers. 

« Athlètes élites ou amateurs, organisateurs de courses, équipementiers et autres acteurs du développement du trail y partagent des anecdotes authentiques » explique Rémy. A travers ce livre, Rémy souhaite rendre le monde du trail ludique et accessible à tous.

 

Les projets de Rémy pour les prochains mois ? Écrire… et courir !

Les projets, Rémy n’en manque pas. Un second volet de « Histoire(s) du trail » est à l’essai avec pour objectif de faire intervenir dans celui-ci les athlètes de la nouvelle génération, des athlètes étrangers et des aventuriers emblématiques.

L’ultra-traileur prépare également une traversée du Tarn en mode ‘off’ avec un ami : un périple de plus de 300 km qu’il souhaite réaliser en quelques jours dans le but d’établir une belle marque sur un nouveau GR de la région.



***

Découvrez d’autres Parcours d’Aventuriers hors du commun :

Et rejoignez ces aventuriers au sein de la communauté Uptrack Club !