François D’Haene vient de poser ses valises dans le Colorado. A 10 jours du départ de la mythique Hardrock 100, le patron de l’Ultra-trail mondial est le vainqueur sortant. 

Cette année encore, le plateau de la Hardrock 100 sera très relevé : Daniel Jung et Jeff Browing seront notamment au départ. 

Mais tous les yeux seront tournés vers un duel particulièrement attendu entre François et Kilian Jornet. L'année dernière, le Français réalisait une performance hors norme en battant le record de l’épreuve de 1h42 (21h45), précédemment détenu par l’espagnol.

Le 15 juillet prochain, 145 participants prendront le départ des 160 km et s'attaqueront aux 10 000m de dénivelé positif à une altitude moyenne de 3 350m.

Nous sommes allés à la rencontre de François D’Haene à quelques jours du départ du premier 100 miles de sa saison.

Dans quel état d’esprit abordes-tu cette course ?

François : Je me sens plutôt bien. Je suis très content de retourner aux États-Unis et de retrouver les belles montagnes du Colorado. J’ai des souvenirs très positifs de l’année dernière et j’avais hâte de pouvoir reprendre le départ de cette course mythique. 

Quels sont les paramètres qui font que cette course est spéciale pour toi et comment s’y préparer ?

François : C’est un 100 miles donc ça demande forcément une préparation longue et spécifique mais j’ai déjà effectué la course dans l’autre sens, donc je visualise le parcours. La particularité de cette course, c’est qu’elle est très haute en altitude et qu'il n'y a pas forcément de neige comme dans les Alpes à 4000 m. À la Hardrock, il y a 12 ou 13 passages à plus de 4000 m mais on est pas dans un environnement glaciaire donc on est tenté de courir vite. On a l’impression d’être sur nos petites montagnes alors qu’on est à plus de 4000 m, donc au début on a du mal à trouver ses sensations et ses repères.

Auras-tu des pacers cette année ? 

François : Une des spécificités de cette course c’est que l’on peut avoir des pacers sur la 2ème partie, sur les derniers 80 km à savoir deux fois 40 je crois. Cette année je vais surement avoir des pacers : un ami Américain, que j’ai rencontré lors des courses et des différents projets que j’ai pu faire là-bas, Michael Hauser. Il fera surement les 40 premiers kilomètres avec moi puis Rickey Gates, coureur du Team Salomon, fera probablement la dernière partie avec moi.

Tu retrouves Kilian Jornet sur cette course. On ne vous a pas vu sur la même ligne de départ depuis 2017, quelle symbolique cela a pour toi ?

François : Oui je vais retrouver Kilian sur cette épreuve de la Hardrock. Je l’ai recroisé depuis 2017 heureusement. C’est toujours un grand bonheur de le recroiser surtout pour le côté humain. Le fait de pouvoir partager une aventure ensemble c’est très sympa, on l’a fait aussi cet hiver à la Pierra Menta. J’espère que l’on pourra faire un entraînement avant de prendre le départ et un petit bout de chemin ensemble le Jour J.

Ces dernières semaines, Jim Walmsley est venu s’installer en France. As-tu eu le temps de lui faire découvrir le Beaufortain ?

François : Jim Walmsley est en effet venu s’installer dans le Beaufortain à côté de chez moi. J’ai eu un peu le temps de lui faire découvrir la région car il était aussi venu là pour qu’on puisse s’entraîner et échanger ensemble. J’ai essayé de lui montrer quelques-uns des parcours que j’aimais bien. On n’a pas encore eu le temps de beaucoup courir ensemble mais on a quand même fait de belles sorties.

Quels sont les projets auxquels tu vas te consacrer dans les mois à venir ?

François : Dans les mois à venir j’ai encore pas mal de projets. Déjà je vais retrouver ma famille et profiter avec eux de leurs vacances estivales. Ensuite, j'ai un petit challenge avec mon beau-frère autour de l’Echappée Belle fin août pour me remettre en selle avant la Diagonale des Fous. Entre-temps, on a la 1ère édition de l'événement que l’on monte avec Carline, mon épouse, dans le Beaufortain : Ultra Spirit. Ça nous prend pas mal de temps car cela nous tient vraiment à cœur de faire une belle édition pour les équipes inscrites.

***

Pour ne rien rater de la Hardrock 100 2022, suivez les pages
Facebook et Instagram de Uptrack Club! Nous couvrirons l'événement en live.